CCB2V
         COMMUNAUTE de COMMUNES          de Bruyères, Vallons des Vosges

Au fil des travaux de restauration de la Vologne

 

Les travaux de restauration de la Vologne, et de ses affluents, ont débuté au printemps 2016 sur l’ensemble du bassin versant. Le programme de travaux mobilise simultanément plusieurs équipes qui se répartissent sur différents chantiers tout au long de la vallée.

Ces travaux, coordonnés par la Communauté de Communes de Bruyères – Vallons des Vosges sur l’ensemble du bassin versant de la Vologne sont prévus sur une période de 4 ans et soutenus financièrement par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse ainsi que par le Conseil Départemental des Vosges.

Sur le territoire intercommunal, une opération spectaculaire de renforcement de berge par techniques mixtes a été menée sur la commune de Fiménil.

En effet, depuis de nombreuses années, les eaux de la Vologne venaient buter sur le talus constituant la berge surmontée d’une voie communale permettant de relier le village au secteur du « Blanc Champ ». L’érosion qui découlait de cette situation menaçait directement la route dont la stabilité n’était plus assurée dans le temps.

    Avant le début des travaux,                   Les premiers géotextiles                         Talus finalisé

     le 6 juin 2016                                             mis en place le 15 juin                            juillet 2016              

Les opérations menées par l’entreprise « Nature & Techniques », ont débuté malgré des conditions météorologiques peu propices, par la coupe rase de la végétation le long de la berge. Des blocs en enrochement ont été disposés au pied de la berge, surmontés de banquettes en toile géotextile remplies de terre végétale et garnit d’un lit de plançons de saules dont l’enracinement rapide permet de garantir le bon maintien de la berge pour de longues années.

Un aménagement similaire devrait être réalisé au cours de l’année 2017, dans la traversée de la commune de Lépanges sur Vologne.

La lutte contre l’enrésinement des berges :

 

Par ailleurs, dès le mois d’Avril, les travaux ont démarré sur le secteur de Barbey-Seroux  où se sont déroulées des coupes de résineux le long de la Corbeline sur des terrains humides qui ont rendu les opérations délicates. Ces coupes, demandées par les propriétaires riverains, sont allées bien au-delà des 5 mètres de part et d’autre du cours d’eau qui sont préconisés habituellement, et elles ont porté sur l’ensemble des parcelles attenantes :