Restitution des projets d’écoles

En lien avec l’association ETC Terra, la CCB2V accompagne les écoles de son territoire qui mènent des projets en lien avec l’environnement durable. Les classes du territoire ont été invitées à partager leurs rendus afin de les faire connaître par les habitants du territoires et les autres classes engagées dans la démarche. Compte tenu du contexte sanitaire, il semblait compliqué d’envisager une restitution en présentiel.

Mais il tenait à cœur de la CCB2V de valoriser les démarches et les réalisations qu’ont pu faire les écoles

Classes de CE2/CM1 de l’école Jules Ferry

Classes de CM1/CM2 de l’école Jules Ferry

Lors de la première séance nous avons observé les oiseaux, et comme je n’ai pu assister qu’à cette séance leur travail ne porte que sur cette dernière. 

J’ai beaucoup apprécié cette séance. Elle fut riche en échanges entre les élèves et l’animatrice. Amélie a su faire prendre conscience aux élèves que pour observer les animaux (les oiseaux) il fallait être calme et respecter leur environnement.

Après un petit temps de calme nous avons pu écouter le chant de différents oiseaux. Pour pouvoir les identifier, Amélie nous a montré des photos. Les élèves ont du associer les photos avec les chants. Pour certains oiseaux comme le geai ou le pic épeiche c’était aisé mais pour d’autres c’était beaucoup plus difficile.
Les élèves ont cherché pour quelles raisons les oiseaux avaient leur plumage : pour pouvoir parader ou mieux se cacher dans les arbres. Cette recherche a permis aux élèves de mieux reconnaître les oiseaux.

En classe, les élèves étaient très motivés. Certains ont apporté des livres sur les oiseaux. Nous avons écouté en classe les chants des oiseaux pour pouvoir les reconnaître lorsque nous randonnons.

Pendant nos déplacements en extérieur, les élèves sont attentifs et fiers de nommer un oiseau lorsqu’ils le reconnaissent.

Classe de CM2 de l’école Jules Ferry

« J’ai beaucoup apprécié cette séance. Elle fut riche en échanges entre les élèves et l’animatrice. Amélie a su faire prendre conscience aux élèves que pour observer les animaux (les oiseaux) il fallait être calme et respecter leur environnement.

Après un petit temps de calme nous avons pu écouter le chant de différents oiseaux. Pour pouvoir les identifier, Amélie nous a montré des photos. Les élèves ont du associer les photos avec les chants. Pour certains oiseaux comme le geai ou le pic épeiche c’était aisé mais pour d’autres c’était beaucoup plus difficile.
Les élèves ont cherché pour quelles raisons les oiseaux avaient leur plumage : pour pouvoir parader ou mieux se cacher dans les arbres. Cette recherche a permis aux élèves de mieux reconnaître les oiseaux.

En classe, les élèves étaient très motivés. Certains ont apporté des livres sur les oiseaux. Nous avons écouté en classe les chants des oiseaux pour pouvoir les reconnaître lorsque nous randonnons.

Pendant nos déplacements en extérieur, les élèves sont attentifs et fiers de nommer un oiseau lorsqu’ils le reconnaissent. »

Classe de Docelles

Depuis lundi 31 mai 2021, en partenariat avec l’association ETC Terra, les petits explorateurs de Docelles sont amenés à observer, reconnaître et inviter les insectes pollinisateurs dans les environs de leur école. Ils participent à leur sauvegarde en apprenant à reconnaître les plantes nectarifères, pollinifères et sources de miellat au sein de la biodiversité de leur territoire. Ils identifient sur le terrain les dangers potentiels auxquels sont confrontés petites bêtes et plantes et recherchent des actions concrètes pour leur préservation.

En 2019/20, d’autres actions ont été menées et plusieurs articles sont consultables sur le site de l’école :

L’exposition des pollinisateurs

http://www4.ac-nancy-metz.fr/eco-p-docelles/articles.php?lng=fr&pg=2025

Le compte-rendu suite au spectacle  »La République des abeilles » 

http://www4.ac-nancy-metz.fr/eco-p-docelles/articles.php?lng=fr&pg=2050

Le travail mené avec l’artiste Amandine Gollé :

http://www4.ac-nancy-metz.fr/eco-p-docelles/articles.php?lng=fr&pg=2062

Des Acrostiches écrits suite au spectacle  »L’homme qui plantait des arbres »

http://www4.ac-nancy-metz.fr/eco-p-docelles/articles.php?lng=fr&pg=2048

CM1/CM2 Laval-sur-Vologne : Sortie observation de la Vologne

Le jeudi 17 juin 2021, les élèves de la classe de CM1-CM2 de Laval sur Vologne et leur maîtresse, sont allés à l’entrée de Fiménil sur les bords de la Vologne pour observer la faune et la flore dans l’espoir de trouver une rivière en bonne santé.

Sur place, nous avons rencontré Virginie Leblanc, de l’association ETC…terra, qui nous a confié la mission d’observer autour de nous par petit groupe. Armés de matériel (loupe, micro-épuisette, seau, jumelles, miroir, livres…) nous avons prélevé les petites bêtes de la Vologne pour les regarder, les compter, trouver leur nom.

Virginie nous a montré les arbres et les plantes qui poussent près de la rivière (saule blanc et saule marsault, aulne…) qui sont les signes d’un cours d’eau naturel, en bonne santé. Virginie et la maîtresse ont même eu la chance de voir un martin-pêcheur en vol !

A la fin de nos observations, nous avons noté la Vologne grâce au tableau « Quali’berges » ; elle a obtenu 18 points sur 20. A cet endroit là, il n’y a pas de pollution ; la faune et la flore peuvent s’épanouir. La biodiversité règne ici !

Nous avons été très heureux de voir toutes ces plantes et ces animaux en si bonne santé. Ce fût une belle aventure : un délicieux pique-nique entre amis, une marche très amusante mais un peu fatigante, une découverte fabuleuse de notre rivière… Merci encore à Virginie Leblanc de nous avoir confié ces missions.

Classes du RPI Champ-le-Duc, Laval sur Vologne, Fiménil et Beauménil

Les 5 classes du RPI CHAMP LE DUC, LAVAL SUR VOLOGNE, FIMENIL et  BEAUMENIL ont participé cette année à la réalisation d’un projet EEDD sur l’eau : les utilisations de l’eau  pour la maternelle, les cycles de l’eau naturelle et domestique, la pollution de l’eau pour les classes élémentaires.

Où trouve-t-on de l’eau ? D’où vient-elle ? A quoi nous sert-elle ? Quels sont les êtres vivants dans les milieux humides ?

 L’eau de nos rivières est-elle polluée ? D’où vient l’eau de notre robinet ? Où va-t-elle ensuite ? Comment peut-on préserver notre eau ?

Pour répondre à toutes ces questions, les classes ont fait appel à Association ETC…terra et ont fait de multiples activités.

Après avoir cherché des réponses , les enfants de maternelle se sont rendus compte que nous avons besoin d’eau pour vivre, et qu’elle est aussi nécessaire pour arroser les légumes et abreuver les animaux qui nous nourrissent. Mais l’eau est-elle suffisante pour faire pousser les légumes ? Les enfants ont appris que les plantes avaient également besoin de nourriture fournie par le compost : les collembolles, les champignons, les scolopendres,….transforment les déchets végétaux en nourriture. Sans oublier le rôle essentiel des insectes pollinisateurs…Les enfants de maternelle se sont appropriés ces notions en réalisant des emis et des plantations.

Les plus grands ont pêché et observé les petites bêtes qui vivent dans la rivière près de l’école. Ils ont compris que leur présence dans l’eau donnait une indication importante sur la qualité de l’eau. Puis ils se sont intéressés au nettoyage de l’eau qu’ils utilisent et qu’ils rejettent. Ils ont mieux compris en regardant la vidéo de la station d’épuration située à Laval sur Vologne réalisée par la Communauté de Communes. Pour terminer, ils ont réalisé des expériences pour comprendre que les déchets ne sont pas tous filtrés et récupérés et qu’ils peuvent être source de pollution dans la nature.

Le 15 juin, les élèves des classes de CP au CE2 partiront observer le parcours d’une rivière qu’ils connaissent bien : la Vologne. Ils découvriront le lieu de son origine, le jardin du Haut Chitelet. Depuis la source, les enfants suivront le cheminement de la rivière vers sa confluence à Jarménil en passant par Longemer. Une belle découverte où ils pourront admirer l’eau sous tous ses états, source, ruisseau, cascade, lac, rivière …. 

Le 17 juin, les élèves de CM ont à leur tour observer la Vologne de plus près  pour mieux comprendre la beauté et la fragilité des zones humides. Cela nous aidera à imaginer des actions pratiques pour préserver nos ressources en eau.

A travers toutes ces activités les enfants prennent conscience que l’eau est nécessaire, fragile et donc à préserver.